Medgine fait parti des catégories d’artistes qui comprennent la relation inextricable entre la vie d’une poétesse et ses mots. Ainsi, en partageant ses poèmes, elle se présente vulnérable et sincère. En évitant une représentation statique de sa foi et spiritualité, Medgine fait preuve d’être dédié à l’humilité, la sagesse et l’amour incarné. Ses poèmes et psaumes délicatement rendu existe non-seulement pour enregistrer sa journée spirituelle mais aussi pour présenter au lecteurs et écouteurs  une version de beauté et force humaine, consciente de ses origines divines et, malgré tout, les défis pavés dans le chemin étroit de la foi.

 

Ceux et celles familiers avec ses oeuvres, reste toujours impressionné par l’intelligence et l’élasticité de sa langue. Elle est une artiste remarquable à cause de sa volonté d’explorer en profondeur tout sujet qui lui mène à écrire. Parmi l’intention et l’expression de l’écriture de Medgine, on y trouve un sens sous-jacent de poésie comme don, offrande, et signe d’humanité qui vaut être partagée, pour le bien de la vérité et de l’amour. Ceci semble souligner le meilleur travail de Medgine. Dans cette générosité d’esprit, cette poétesse voit ses oeuvres étant que début, travaux en cours et déclaration de beauté existant parmis chacun de nous.



Medgine a pu partager ses mots à travers le Canada et aussi à Trinidad. Elle a représenté Edmonton au Festival National Canadien de Spoken Word en 2012 et a déjà été présentatrice au Festival de Poésie d’Edmonton. En 2014, Medgine a présenté son poème pour l’Honorable Michaëlle Jean lors de l’inauguration des séries de lectures de “Michaelle Jean Canadian Caribbean African Diasporic Studies” offerte par le Département de la Politique Pédagogique de l’Université de l’Alberta. Elle est récipiendaire 2016 du prix Fil Fraser pour son travail exceptionnel en arts littéraires et en arts visuels. Elle fait partie de l’équipe des éditrices de “From the Root Zine” (De la Racine), qui est une publication trimestrielle, distribuée nationalement, qui cherche à explorer l’expérience et l’identité intersection de la féminité noire. Présentement, elle fait partie de la collective artistique féminine ‘Black Girl Magic’ en résidence à la maison McLuhan à Edmonton.